Meubles de Liffol le GrandMeubles & Décors
Sièges et meubles fidèles
reproductions d'ancien
http://www.meubles-decors.fr

BergèreBibliothèque L'industrie de Liffol le Grand a pris naissance du fait de sa situation, en effet Liffol est au centre d'une forêt de 2.000 hectares de hêtres à coeur blanc et tendre, situation qui avait déjà frappé les conquérants romains qui construisirent sur un site celtique une agglomération qu'ils appelaient LUCUS FAGUS "Bois des Hêtres" (le nom même de Liffol semble être la traduction).

 Au nouveau Musée se trouvent actuellement présentés de nombreux vestiges exhumés de ce village.

 Liffol eut de tout temps une importante activité de travail du bois: saboterie, boissellerie, et surtout rouets à filer, il est fort probable que le rouet dont se servait Jeanne d'Arc y fût fabriqué.

 C'est en 1864 qu'un certain Monsieur Marchand eut l'idée de fabriquer à Liffol la fameuse chaise Henri II à fuseaux et balustres, qui occupait la même main d'oeuvre, le travail était artisanal, le tour à bois actionné au pied étant la seule machine utilisée.

Bibliothèque Vers 1880, la machine à vapeur permet une première mécanisation et trois usines s'installent et fabriquent des chaises, toujours à balustres mais sans style.
 Ensuite deux sculpteurs belges de Malines vinrent et sculptèrent des chaises renaissance.
 De nouvelles usines commencèrent à s'installer et à fabriquer des sièges Louis XIII-XIV-XV-XVI.

Armoire Depuis lors et presque jusqu'à l'arrivée de la télévision, les fabrications de Liffol étaient vendues principalement à Paris où les artisans parisiens qui maquillaient ces sièges étaient très discrets sur l'origine de leurs carcasses, d'abord pour rester intermédiaires entre la production et la vente, et surtout par un certain orgueil professionnel de l'artisan du faubourg qui tenait à ce que sa clientèle reste persuadée de la supériorité du travail parisien et ignore ce recours à un obscur petit village Lorrain. Il est également difficile de révéler à des amateurs d'ancien l'existence d'une production de série pour un objet qui par sa nature même doit rester original. C'est la raison pour laquelle Liffol était absolument inconnu même en Lorraine. Il faut souligner ce paradoxe que les spécialistes du style aux Etats-Unis connaissaient et venaient à Liffol, alors que les tapissiers de Nancy et d'Epinal jusqu'à la dernière guerre achetaient à Paris les sièges fabriqués à Liffol.

 Actuellement des entreprises de Liffol se sont tournées vers la mécanisation et la standardisation. D'autres maintiennent une tradition qui se perpétue au travers de marques prestigieuses et d'un artisanat renaissant qui ont fait de Liffol le Grand "la Capitale du Siège et du Meuble".