Portrait d'Emile Gallé par Victor Prouvé

A la fin du XIXe siècle, les arts décoratifs européens sont marqués par un profond courant de rénovation. En France, cette tendance sera dénommée "Modern style", "1900" ou "Art Nouveau". Au sein du courant Art Nouveau français, et même européen, si Nancy tient une place tout à fait privilégiée, elle le doit surtout aux multiples talents d'Emile Gallé (1846-1904).

Louis MajorelleEn 1884, à Paris, lors de la VIIIe "Exposition de l'Union centrale des arts décoratifs", Gallé remporte un incontestable succès avec ses verreries et ses céramiques, réussite qui sera confirmée cinq ans plus tard, au cours de l'Exposition Universelle (1889), où il présente ses premiers meubles.

La manière ou le style Gallé sont alors parfaitement identifiables.

Au niveau nancéien, de jeunes artistes, artisans et industriels vont suivre l'exemple de Gallé: à leur tour, ils adopteront la nature comme source d'inspiration... Victor Prouvé, Louis Majorelle, Eugène Vallin, Jacques Gruber...

En 1894, les progrès accomplis à Nancy permettent déjà d'évoquer le dynamisme de cette nouvelle "école Lorraine d'art".

Mais ce n'est qu'en 1901, à l'instigation de Gallé, que "l'Ecole de Nancy" ou "l'Alliance provinciale des industries d'art" sera officiellement constituée.