Armes de la Lorraine

Les ducs de Lorraine
(René II et ses successeurs)
portaient également les titres

de roi de Jérusalem, de Naples,
de Hongrie et d'Aragon,

de duc d'Anjou, de Bar,
de Gueldre et de Juliers.

1 : armes de Hongrie
2 : fleurs de lys de Naples
3 : croix des rois de Jérusalem
4 : armes d'Aragon
5 : armoiries de la maison d'Alsace
6 : fleurs de lys d'or d'Anjou
7 - 8 : lions de Gueldre et de Juliers
9 : armes des ducs de Bar

Armes de la Lorraine

 Vème siècle avant JC : alors que la région Lorraine n'est couverte que d'une vaste forêt et de marécages, 4 tribus gauloises occupent ce territoire : les Trévires au Nord, les Médiomatriques dans la Basse-Moselle, les Leuques dans la Haute-Moselle et les Verdunois dans la région de la Meuse.

 50-52 avant JC : conquête de la Gaule par les romains : la Lorraine fait alors partie d'une province appelée Gaule Belgique.

 Epoque celtique : la vallée de la Moselle, profitant de la paix galo-romaine, devient un important axe de communication , c'est ainsi que sont fondées : Metz (Divodurum), Verdun (Verodunum) , Toul (Tullum) ...

 Vème siècle : des peuples barbares venus de Germanies envahissent l'empire romain. Les francs conquissent la Gaule Belgique et y fondent le royaume d'Austrasie (1er roi : Thierry, fils de Clovis).

 Sous les mérovingiens : la région joue un rôle politique prépondérant puisqu'en 687, Metz devient la capitale de l'Austrasie, royaume s'étendant alors de la Champagne aux pays de la Meuse et de la Moselle.

 En 739 : Charles Martel réunifie le royaume des francs qu'il partage en 741 entre ses fils ; l'Austrasie échoua à Carloman. Celui-ci, devenant moine en 747, cède ses terres à Pépin le Bref son frère qui demeure alors le seul souverain du royaume des Francs, fondant ainsi la dynastie des carolingiens.

 Sous les carolingiens : Charlemagne, puis Louis Ier le Pieux, fils et petit-fils de Pépin le Bref hériteront successivement de ce royaume.

 En 843 : par le traité de Verdun, l'ancien empire de Charlemagne est partagé entre les trois fils de Louis Ier. Lothaire Ier reçoit ainsi le territoire du centre, la Francia Media, allant de la mer du Nord au golfe de Gaète, en passant par la Bourgogne.

 En 855 : à la mort de Lothaire Ier , ses fils se partagent le royaume ; Lothaire II reçoit le territoire allant de la Mer du Nord aux sources de la Meuse et de la Moselle. On baptisa ce royaume du nom de son roi : la Lotharingie (Lotharii Regnum = royaume de Lothaire).

 En 870 : à la mort de Lothaire II, le traité de Mersen partage la Lotharingie en Lotharingie occidentale cédée à Charles II le Chauve et Lotharingie Orientale, cédée à Louis Ier le germanique, tout deux frères de Lothaire Ier.

 En 880 : par le traité de Ribemont, Louis II le Jeune, fils de Louis Ier le Germanique reçoit la Lotharingie Occidentale que lui cède les petits-fils de Charles le Chauve, son oncle.

 900-911 : règne de Louis III l'Enfant qui voit la création de duchés nationaux, en particulier, le duché de Lorraine, s'étendant de la Mer du Nord aux sources du Rhin.

 En 919 : la Lorraine est intégrée à la Germanie alors gouvernée par Henri Ier l'Oiseleur.

 En 959 : la Lorraine, toujours sous l'emprise germanique est divisée en 2 régions : le duché de Haute-Lorraine qui deviendra la Lorraine actuelle et le duché de Basse- Lorraine, comprenant les villes d'Aix-la-Chapelle et de Liège ( duché de Brabant).

 En 1048 : Henri III le Noir, empereur germanique cède le duché de Lorraine à Gérard d'Alsace, première dynastie des ducs héréditaires.

 1048-1431 : la maison de Lorraine - Alsace dirigera ce duché jusqu'en 1431, date de la mort de Charles II dont la fille, Isabelle de Lorraine épouse en 1420 René Ier le Bon, comte d'Anjou. Héritant du duché de son beau-père, René Ier devient duc de Lorraine en 1431.

 En 1473 : la maison d'Anjou-Lorraine fera place à la maison de Lorraine-Vaudémont dont le duc René II sera le premier représentant.

Arbre généaloqique des Ducs de Lorraine
de René II à François III

arbre généalogique

 

 1473-1477 : suite à l'annexion par Charles le Téméraire, duc de Bourgogne, de places fortes lorraines, René II s'allie au roi de France Louis XI pour déjouer les plans du bourguignon. Charles le Téméraire tombera en 1477 lors de la bataille de Nancy.

 En 1552 : Henri II (roi de France de 1547 à 1559) s'empare des trois-évêchés : Metz, Toul et Verdun.

 En 1633 : Louis XIII assiège et prend Nancy. Les suédois, alliés des français ont massacré, brigandé, saccagé.

 En 1659 : le traité des Pyrénées rend la Lorraine à son duc Charles IV.

 En 1670 : Louis XIV, ambitieux de voir s'agrandir son royaume, occupe la Lorraine.

 En 1697 : Elle retrouve son indépendance (traité de Ryswick) et est ainsi rendue au duc Léopold. Son fils François III (fondateur de la maison des Habsbourg-Lorraine en épousant Marie-Thérèse d'Autriche en 1736), cèdera ses droits sur le duché à Stanislas Leszczynski. Stanislas, installé à Lunéville, contribue à la prospérité industrielle et économique de son duché, ainsi qu'à son rayonnement culturel.

 En 1766 : à sa mort, la Lorraine devient française par le mariage de sa fille avec Louis XV.

 En 1790 : la Lorraine est divisée en quatre départements : Meuse, Vosges, Moselle et Meurthe.

 Au XIXème siècle : la Lorraine connaîtra un essor industriel considérable grâce à la famille de Wendel qui, installée à Hayange, permettra à la sidérurgie lorraine de se hisser au premier plan.

 En 1871 : après la défaite l'Alsace et la Moselle deviennent territoires allemands.

 En 1919 : par le traité de Versailles, la Lorraine est rendue à la France.

 En 1940 : la Lorraine de nouveau annexée par l'Allemagne devra attendre la Libération en 1944 pour redevenir, jusqu'à ce jour, une région française.