Lanterne place Stanislas
NANCY
GEMAM 96

JEUDI 3 OCTOBRE


Séance d'ouverture
Discours du
Docteur Tobie Zakia

Président du GEMAM


Dr Tobie Zakia
Bonjour à tous,
Je m'associe aux remerciements et à l'accueil que nous a fait Jean AUBIJOUX et je remercie toutes les personnalités ici présentes de l'honneur qu'elles nous font d'être avec nous pour cette séance d'ouverture de notre Congrès.
Notre association, le GEMAM, regroupe tous les deux ans des praticiens-conseils de tous les régimes, médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes-conseils pour, comme le disent nos statuts, étudier en commun les questions techniques touchant l'exercice de leurs fonctions.
Assemblée
Nous avons une façon de faire originale qui a été inaugurée lors de notre premier Congrès en 1970, qui a fait ses preuves et qui est même imitée maintenant.

 J'ajoute deux particularités à notre Congrès de Nancy 1996 :

Pour qu'un Congrès réussisse, il y a trois composantes :
  • d'abord la préparation : elle a été parfaite et je remercie Jean AUBIJOUX, Francis RATAJCZAK et François COMBE pour les soins qu'ils ont apporté à cette préparation, ainsi que Marie-Hélène BADACH.
  • deuxième composante : c'est l'animation. Hier, un certain nombre d'entre vous sont venus passer l'après-midi pour se préparer à ce travail d'animation. Alors, animation dans le congrès du GEMAM, c'est plutôt facilitation, c'est-à-dire qu'ils ont pour rôle de faire en sorte que les groupes fonctionnent bien, de veiller au confort des uns et des autres pour arriver à des propositions; donc, les animateurs ne sont pas là pour vous dicter une orientation quelconque.
  • enfin, la participation : elle sera très dense puisque tous les congressistes présents de façon volontaire et avec enthousiasme.
Dr Badach et Dr Combe
Dr Marie-Hélène Badach (à gauche),
secrétaire permanente du GEMAM
médecin conseil chef de service à la CRAM d'Ile de France.
Dr François Combe (à droite),
membre du Comité d'organisation,
médecin conseil à la Société de Secours Minière de Moselle-Est

 Il me reste à conclure deux mots et pour ce Congrès, ce mot c'est "osez", osez aller jusqu'au bout de votre réflexion, osez aller jusqu'au bout de votre conviction, de notre conviction puisque je suis avec vous, pour un service médical de qualité au bénéfice de la personne malade et de la collectivité.

 Merci de m'avoir écouté et je vous souhaite une bonne journée.


Sommaire | Retour | Discours du Dr Aubijoux

© GEMAM
Mai 1997