Lanterne place Stanislas
NANCY
GEMAM 96

Revue de Presse
Le Généraliste
Les médecins-conseils pas là pour "faire du chiffre"
Tableau de bord
Vers un Service Médical inter-régimes unique
Le Quotidien du Médecin
Les médecins-conseils veulent que leur FMC devienne obligatoire
La Revue de l'institut social de France et de l'Union Européenne
Gemam 96
Espace Social Européen
Fusion
Perspectives
En passant par la Lorraine...avec nos outils
Revue Médicale de l'Assurance Maladie
Groupement inter-régimes d'études appliquées à l'Assurance Maladie et à la protection sociale


Les Titres

Le Généraliste N°1722
Vendredi 18 Octobre 1996

Les médecins-conseils pas là pour "faire du chiffre"
A leur congrès biennal du Gemam, à Nancy, les médecins-conseils des divers régimes d'assurance maladie ont fait le point sur leur rôle dans la maîtrise des dépenses.
"Il faut changer le système." Il flottait un air légèrement trotskiste dernièrement à Nancy, où se réunissaient 208 praticiens-conseils dans la cadre du Gemam. Chacun des participants (186 médecins, 11 dentistes et 8 pharmaciens) planchait au sein d'un petit groupe sur un sujet sensible: les outils du service médical. Avant de présenter critiques et propositions à tous.
"Les RMO ne sont pas une entrave à la liberté de prescrire, mais à la fantaisie." Les médecins-conseils ne sont pas encore revenus de l'affolement qu'a suscité le signalement. "Les généralistes pensaient que le signalement déclenchait un contrôle systématique, constate l'un d'eux.
Et maintenant, certains nous demandent plus de RMO pour résister à la pression des patients, comme dans le cas de dosages du magnésium ou du cholestérol." La Cour des comptes a elle-même contribué à calmer le jeu en démontrant début 1996, à partir d'un contrôle portant sur deux mille médecins, que 11% avaient passé la ligne jaune des RMO et que, parmi ceux-ci, seulement 35% avaient été sanctionnés.
Le doigt sur la couture du pantalon, car il faut appliquer les directives sans états d'âme, les médecins-conseils mesurent toutefois bien les limites du système: pour plus de justice, ils suggèrent d'étendre les RMO à l'hôpital et de contrôler les praticiens aussi en fonction du nombre d'actes réalisés, plutôt que de se contenter d'éplucher deux mois d'exercice, ceux qui favorise ceux qui font un très petit chiffre d'affaire.
Le médecin-conseil, n'est d'ailleurs pas dupe du rôle dévoyé d'arbitre politique sur le terrain que les flous de la loi lui attribuent. Certains s'élèvent ainsi contre l'exigence de résultats, qui impose de "faire du chiffre", quitte à privilégier certaines RMO, ou à mettre en sourdine d'autres missions. "Le généraliste qui prend du temps pour réaliser un bilan de dépendance, afin de permettre un éventuel maintien à domicile de la personne âgée, ne voit pas cet acte coté. Que fait-on des actes à la frontière du médico-social?", s'inquiète l'un deux.
Accélération du codage, FMC obligatoire pour eux-mêmes comme pour les libéraux...telles sont les autres doléances des médecins-conseils, que le Dr Jean-Marie Benech, au plus haut de la hiérarchie, a dû bien enregistrer, avant de regagner la capitale et son bureau de l'avenue du Maine.

Florence KENNEL


Les Titres

ESPACE SOCIAL EUROPEEN
DU 25 - 10 - 96

Fusion

Le Gemam (groupement interrégimes d'études médicales appliquées), regroupant les praticiens conseils de l'assurance maladie, a présenté des propositions et des souhaits sur les outils dont les services médicaux estiment avoir besoin pour réussir la réforme de l'assurance maladie. Nombre de praticiens conseils jugent un virage irrémédiable, celui de la fusion des trois services médicaux
(Cnamts, Canam et MSA).


Les Titres

Revue Médicale de l'Assurance Maladie -4-1996

Groupement inter-régimes d'études médicales appliquées à l'assurance maladie et à la protection sociale.

Le GEMAM a organisé son XIVe congrès à Nancy, du 2 au 5 octobre 1996.
Société scientifique constituée en association "loi 1901", le GEMAM regroupe des praticiens-conseils de tous les régimes d'assurance maladie. Il a pour objectif, grâce à une réflexion multi-institutionnelle sur le métier de praticien-conseil, de faire évoluer l'assurance maladie et la protection sociale.
Dans le contexte de réforme actuel, le thème du congrès 96 revêt un intérêt tout particulier puisqu'il porte sur "l'évaluation des outils du service médical".
Le travail se fait en commission, en fonction de sous-thèmes centrés sur le contrôle hospitalier, les références médicales opposables ou encore la formation.
C'est le régime spécial de la Sécurité sociale dans les mines qui a la charge d'organiser cette manifestation. Le président actuel du GEMAM est le Docteur Tobie Zakia, médecin-conseil régional honoraire du régime général.


Vous avez dit GEMAM ?

STRUCTURE

Une société scientifique.

  • formée de praticiens-conseils de tous les régimes d'assurance maladie (général, agricole, professions indépendantes, mines, EDF, militaires... ), en dehors de toute influence hiérarchique ou syndicale,
  • constituée en association "loi 1901", avec des statuts déposés le 21 décembre 1971 (Journal officiel du 7 janvier 1972) et un Conseil d'administration élu tous les deux ans,
  • se réunissant en congrès national biennal depuis 1970, congrès organisé à tour de rôle par chacun des principaux régimes.

OBJECTIFS

Faire évoluer l'assurance maladie et la protection sociale.

  • en application de l'article 1 des statuts "organiser des réunions de travail et des congrès pour permettre notamment aux médecins-conseils, pharmaciens-conseils, chirurgiens- dentistes-conseils des divers organismes de l'assurance maladie et de protection sociale d'étudier en commun les questions techniques touchant l'exercice de leur profession et de diffuser, éventuellement, le résultat de leurs travaux",
  • en s'interrogeant sur le rôle et les missions du service médical de l'assurance maladie dans le cadre de la nécessaire maîtrise des dépenses de santé, compte tenu des contraintes socio-économiques et du progrès médical,
  • tout en apportant son savoir-faire et l'éclairage médical indispensable pour assurer la protection sociale de la personne dans le respect des intérêts de la collectivité.

MOYENS

Un congrès national, tous les deux ans, rassemblant plus de 200 personnes.

  • autour d'un thème général permettant réflexions et échanges multi-institutionnels pour des actions harmonisées et constructives,
  • avec déclinaison en sous-thèmes pour un travail en commissions facilité par des animateurs, dans une ambiance conviviale et confraternelle en toute liberté d'expression,
  • clôturé par une séance plénière de présentation de travaux, en présence des directions nationales des principaux régimes et de personnalités variées (élus locaux, tutelle, doyens de facultés, représentants de l'ordre des médecins...)




LE XIYe CONGRES

Le GEMAM, c'est déjà 24 ans d'existence et la tenue d'un XIVe congrès en 1996;

  • vingt ans après, des retrouvailles avec la Lorraine et un rendez-vous au Palais des Congrès de Nancy, du 3 au 5 octobre,
  • un maître-d'oeuvre pour cette édition, le régime spécial de la sécurité sociale dans les mines, et plus particulièrement l'équipe de l'Union régionale de l'Est,
  • un thème d'actualité "l'évaluation des outils du service médical" pour une réflexion sur les moyens dont dispose le service médical et leur nécessaire évolution pour répondre aux attentes du plan de réforme du système de protection sociale.

THEMES DES COMMISSIONS

A partir du thème général "évaluation des outils du service médical" sont déclinés des sous-thèmes favorisant le travail en commissions.

PRECEDENTS CONGRES

Mars 1970, Versailles, "Tour d'horizon général".
Mars 1972, Orléans, "Généralités sur le contrôle médical".
Mars 1974, Paris, "Problèmes relationnels avec les assurés et les praticiens-conseils".
Mai 1976, Nancy, "Accidents de travail, maladies professionnelles".
Octobre 1978, Bordeaux, "Application de la loi de 1975 sur les handicapés".
Septembre 1980, Douai, "Prospective du contrôle médical".
Novembre 1982, Saint-Étienne, "Problèmes posés par les conventions entre sécurité sociale et praticiens-traitants".
Novembre 1984, Cap d'Agde, "Les praticiens-conseils et l'hospitalisation".
Octobre 1986, Calvi, "Informatique et assurance maladie".
Octobre 1988, La Baule, "Le bon usage des soins". Octobre 1990, Vichy, "Relations du service médical avec les services administratifs de l'assurance maladie". Novembre 1992, Toulon, "Perspective 2002". Octobre 1994, Toulouse, "Le praticien-conseil dans son environnement".


Les Titres

LA REVUE DE L'INSTITUT SOCIAL DE FRANCE ET DE L'UNION EUROPEENNE
GEMAM 96
Le XIVème congrès du GEMAM (Groupement inter-régimes d'études Médicales Appliquées à l'Assurance Maladie et à la protection sociale), s'est tenu du 2 au 5 octobre 1996, à Nancy. Il était organisé par le régime spécial de sécurité sociale dans les mines, auquel nous avons consacré un numéro spécial (n°116 - avril 1995).
Dans le contexte actuel de réforme de notre système de protection sociale, le thème du congrès "Evaluation des outils du service médical", revêt un intérêt tout particulier puisque le service médical de l'assurance maladie est fortement impliqué dans la réussite de ce plan et doit se donner les moyens de réussir.
Société scientifique constituée en association loi 1901, le GEMAM regroupe des praticiens-conseils de tous les régimes d'assurance maladie.
Il a pour objectif, grâce à une réflexion multi-institutionnelle sur le métier de praticien-conseil, de faire évoluer l'assurance maladie et la protection sociale.
Dans le contexte de réforme actuel, le thème du congrès 96 revêt un intérêt tout particulier puisqu'il porte sur l'évaluation des outils du service médical.
Le travail se fait en commission, en fonction de sous-thèmes centrés sur le contrôle hospitalier, les références médicales opposables ou encore la formation.
C'est le régime spécial de sécurité sociale dans les mines qui a la charge d'organiser cette manifestation.
Le président actuel du GEMAM est le Docteur Tobie ZAKIA, Médecin-Conseil Régional Honoraire du Régime Général de la Sécurité Sociale, Président du Comité Médical de L'INSTITUT SOCIAL de FRANCE et de l'Union Européenne.
Nous publierons prochainement un article rendant compte de cette manifestation.


Sommaire | Les Titres

© GEMAM
Mai 1997