Lanterne place Stanislas
NANCY
GEMAM 96

JEUDI 3 OCTOBRE
Séance d'ouverture
Discours du Docteur Jean Aubijoux

Médecin conseil national adjoint de la
Caisse Autonome de la Sécurité Sociale dans les mines


Dr Jean Aubijoux   Monsieur le Président,
  Monsieur le Doyen de la Faculté de Médecine de NANCY,
  Monsieur le Vice-Président du Conseil Départemental de l'Ordre des Médecins de la Moselle,
  Monsieur le Directeur Régional des Affaires Sanitaires et Sociales,
  Messieurs les Directeurs des Organismes de Protection Sociale,
  Chers(es) Confrères,
  Mesdames et Messieurs,
 Vous accueillir aujourd'hui à Nancy à l'occasion du XlVème Congrès du GEMAM est à la fois un grand honneur et un grand bonheur.

 C'est un grand honneur pour les praticiens-conseils de l'Assurance Maladie de pouvoir constater l'intérêt que des universitaires, des représentants d'administration, des Directeurs d'organismes de sécurité sociale portent à leurs travaux.

 Cette présence nous réconforte et la confiance que vous nous accordez dynamise, soyez-en persuadés, ce Congrès et préjuge très certainement de la qualité des propositions qui seront faites à son issue.

Assemblée

 Si c'est un grand honneur, c'est aussi un grand plaisir de pouvoir vous accueillir tant au nom du GEMAM qu'au nom du Régime Spécial de Sécurité Sociale dans les Mines dont les praticiens-conseils vont pouvoir vivre pendant un petit peu plus de deux jours au côté des praticiens-conseils de tous les autres régimes leur engagement au service de l'assurance maladie.

 Pour présenter en quelques mots ce régime centenaire qu'est le régime minier, je dirais à ceux d'entre vous qui le connaissent mal, -ils ne sont pas nombreux-, que le régime minier compte encore 375.000 ressortissants qui, s'ils ne sont pas centenaires comme l'est le régime, n'en sont pas moins âgés. En effet, plus de 60% de la population minière a plus de 60 ans contre 20% dans la population générale.

 Ces ressortissants sont, pour la majorité, des retraités (compte tenu de leur âge cela paraît naturel) ou des ayants-droits de retraités et, espérance de vie oblige, des femmes (58% des plus de 60 ans). Le régime minier présente, en plus, une particularité importante: il est à la fois prestataire de soins et gestionnaire de l'assurance maladie. La maîtrise des dépenses de santé doit donc, à l'intérieur de ce régime spécial, intégrer cette double préoccupation, la gestion du risque et la gestion des oeuvres.

 S'il n'est pas nécessaire de préciser les activités du gestionnaire du risque assurance maladie, qui sont identiques, ou presque, pour tous les régimes obligatoires, avec quelques petites nuances dans le régime minier où les actifs sont rares (il n'en reste plus que 30.000), il est plus intéressant de dire quelques mots sur l'organisation originale du prestataire de soins.

 L'organisation sanitaire prestataire de soins du régime est en effet une organisation en réseau de soins et plus particulièrement en filières puisque c'est un réseau auquel on accède par le généraliste. Les mineurs ont en effet obligation de faire appel au médecin généraliste qu'ils ont choisi. Ce médecin généraliste minier, rémunéré forfaitairement, salarié, consacre exclusivement son activité professionnelle à la population minière dont il assure une prise en charge globale, tant au niveau des soins que de la prévention. Ce médecin généraliste qui est le pivot du système adresse si besoin ses patients à des spécialistes miniers également rémunérés forfaitairement, travaillant plus souvent en groupe dans des structures de soins qui sont des centres de médecine spécialisée plus ou moins intégrés à des structures hospitalières selon les régions. Ces centres de santé sont propriété du régime minier, tout comme des hôpitaux, tout comme des pharmacies, tout comme des centres de soins infirmiers, de kinésithérapie, des cabinets d'optique, des laboratoires d'analyses.

Assemblée  Actuellement, si l'on dénombre, on retient:
  • 275 médecins généralistes à temps plein,
  • 83 spécialistes à temps plein,
  • 75 dentistes à temps plein,
  • 71 pharmaciens bien sûr à temps plein,
  • 10 laboratoires d'analyses et
  • 800 lits hospitaliers qui sont à rapprocher des 1.500 lits gérés par des associations proches.
 Que ceux qui étaient déjà à DOUAI, en 1980, me pardonnent cette présentation, pour déjà connaître notre régime. A l'époque, DOUAI était au coeur des forces vives de notre système de soins; ce coeur économique s'est déplacé vers l'Est, vers cette Lorraine qui vous accueille ce jour.
 Avant de conclure, en souhaitant à toutes et à tous un fructueux Congrès, un très agréable séjour en Lorraine, je remercie dès à présent l'équipe du Docteur Francis RATAJCZAK, Médecin-Conseil Régional à METZ et tous les gens qui ont travaillé autour de lui pour le parcours sans faute qu'ils ont réalisé jusque là et je souhaite que les deux journées à venir consacrent pleinement une réussite si bien esquissée.

 Merci.

Dr Francis Ratajczak
Dr Francis Ratajczak
Président Local
du Comité d'organisation


Sommaire | Retour | Discours du Dr Zakia

© GEMAM
Mai 1997