Logo

Retour

Modifier la musique de fond :

Bach - Beethoven - Brahms - Chopin - Haendel -
Mozart - Berlioz - Tchaïkovski - Vivaldi - Ravel

Silence

En passant par la Lorraine

- Bulletin n°56 de Novembre 1997 -



Le Bulletin de l'A.I.S.C
      - Comment recevoir chez vous ce bulletin dans son intégralité -

 Au Sommaire du n°57 (Décembre 1997) :

  • Miles Davis (1926-1991)
    sa collaboration avec Gil Evans
    tous les laserdiscs
    et aussi des livres, un CD-ROM et Internet...


RetourHome cinéma
encore sur le papier,
mais peut-être bientôt chez soi

 Franglophonie oblige, le terme Home Theater (cinéma chez soi) n'a plus cours en France, il a été rapidement remplacé par Home Cinéma, plus compréhensible dans l'Hexagone. Encore réservé à quelques privilégiés, le cinéma à domicile va se développer dans les années à venir, avec le DVD et les écrans plats de grandes dimensions. Depuis la revue Home Theater lancée en France début 1995, de nombreux magazines consacrés à ce marché en pleine expansion sont apparus, et deux nouveaux viennent de s'afficher dans les kiosques pour Noêl :

 Sur le fond, et encore moins sur la forme, ces deux nouveaux Magazines, bien que pas inintéressants, n'apportent rien dans ce créneau très spécialisé.
 Tiendront-ils quelques mois, jusqu'à l'arrivée salvatrice du DVD ?

 


RetourGabriel Garrido et son Orfeo au Palmarès des CD

 Les Diapasons d'Or de l'année proclamés fin septembre viennent de consacrer le magnifique enregistrement de L'Orfeo de Monteverdi réalisé en Sicile en 1996 par K.617 et dirigé par Gabriel GARRIDO, l'artisan du renouveau baroque latino-américain bien connu des spectateurs du Festival de Sarrebourg.
 Trois extraits de cet Orfeo, dont la flamboyante Toccata d'ouverture, figurent sur le disque catalogue K.617 offert depuis le 2 octobre aux adhérents et sympathisants de l'AISC. Ceux qui ne l'ont pas encore peuvent le demander à Pierre Dambrine, ou se le faire réserver pour la réunion du 5 février.

 L'ORFEO de Monteverdi. Solistes, Choeur, Ensemble Elyma, direction et réalisation Gabriel Gar-rido. Coff-ret de 2 CD K617066. 4 Clés Téléramn, 10 de Répertoire, Timbre de Platine d'Opéra International, Choc de la Musique, Prix de la Nouvelle Académie du Disque, Prix Charles Cros, Diapason d'Or 1997.

 Un nouveau double-CD consacré aux compositeurs italiens inspirés par le Tasse et dirigé par Gabriel Garrido vient de sortir chez K617 sous le titre Gerusalemrne Liberata, La Jérusalem libérée, comprenant entre autres Le combat de Tancrècle et de Clorinde de Monteverdi.
 Gerusalemme Liberata. Musiques sur des poèmes du Tasse. Solistes, Ensemble Elyma, direction et réalisation Gabriel Garrido (1997). Coff:ret de 2 CD K617076.
 Ces deux coffrets sont disponibles par l'intermédiaire de l'AISC au prix de 120 F chaque.

 K617 propose par ailleurs un coffret à prix super réduit de la collection Chemins du Baroque :
Offrandes à la Mère du Baroque Universel. Vespro per Io Stellario della Beata Vergine (1644). Solistes, Choeurs, Ensemble Elyma, direction et réalisation Gabriel Garrido, 10 de Répertoire, Diapason d'Or.
Coffret de 4 CD K617074/4. Ce coffret est disponible par l'intermédiaire de l'AISC au prix de 100 F.


Retour 
        Miles DAVIS

 Signalée comme un événement majeur par toutes les revues de jazz, couronnée de 3 Grammy Awards et tout récemment d'un Diapason d'Or de l'année, la réédition en 6 CD des enregistrements de Miles Davis avec Gil Evans et son orchestre vient rappeler, six ans après sa mort, le rôle d'avant-gardiste de Miles dans les années 50. Une position qu'il devait garder toute sa vie.

MILES DAVIS / GIL EVANS : The Complete Columbia Studio Recordings, 1957-1968.
Coffret 6 CD Columbia 67397-S 1 avec livret de 198 pages.
3 Grammy Awards, Prix de l'Académie Charles Cros, Diapason d'Or de l'année 1997.

Miles Davis et Gil Evans : plus qu'une collaboration, une amitié de 40 ans
 Miles et Gil font connaissance en 1947, en pleine période bebop. Pour Miles, le pianiste et arrangeur canadien apparait d'emblée comme un être différent des blancs qu'il a côtoyé à Saint-Louis puis à New York, une sorte d'extraterrestre. C'est le début d'une longue amitié, interrompue seulement par la mort de Gil Evans en 1988. Gil Evans et Miles Davis
 En 1955, Miles signe un contrat avec Columbia-CBS qui lui apportera la fortune, et après quelques séances en petite formation, il entreprend l'enregistrement de plusieurs disques sur des arrangements et avec l'orchestre de Gil Evans :
  • Miles Ahead (1957),
  • Porgy and Bess (1958),
  • Sketches of Spain (1959-60), qui lui apporteront la gloire internationale,
  • et Quiet Nights (1963).
Miles et la France : une histoire d'amour Miles Davis
 En 1949, lors de sa première venue en France, Miles noue une relation amoureuse brève mais inoubliable avec Juliette Gréco, qu'il reverra plusieurs fois, notamment au moment de l'enregistrement à Paris de la bande sonore du film "Ascenseur pour l'échafaud". Cette musique le fait connaître du public français bien au-delà des fidèles de "Pour ceux qui aiment le jazz" le soir sur Europe n°1, elle est par ailleurs une étape importante dans sa création musicale. Dans ses mémoires, Miles parle souvent de la France, et Paris était sa ville préférée.

Santé
 Aux complications d'une drépanocytose, Miles Davis ajoute les ravages de la drogue, de l'alcool et de la cigarette. En 1956, il est opéré d'une tumeur du larynx, non cancéreuse mais dont il gardera une voix cassée. Dans ses dernières années, il est diabétique sous insuline, et souff-re de pneumonies à répétition. Le 28 septembre 1991, dans un entrefilet du New Musical Express, on peut lire : "Miles Davis ... est en train de mener un combat perdu contre le sida dans un hôpital californien." L'information concernant la nature de son mal n'a cependant jamais été confirmée.

Internet :
Milestones, a Miles Davis www site :
http://129.105.57.161/miles/milestones.html


RetourBolivie et Pérou
avec Les Chemins du Baroque

 Un voyage sur les traces des musiciens sud-américains de l'époque baroque et une exploration du Patrimoine mondial de l'Humanité, voilà ce que propose le club messin Les Chemins du Baroque pour son voyage culturel de printemps.


Vieille ville de Cuzco


Machu Picchu


Missions Jésuites de Chiquitos

 Vous pourrez visiter les merveilles du Patrimoine mondial que sont
  • la Vieille ville de Cuzco et le sanctuaire historique de Machu Picchu au Pérou,
  • et les Missions Jésuites de Chiquitos en Bolivie.

 Parmi les événements musicaux, il y aura un concert dirigé par Gabriel Garrido en la Cathédrale de Santa Cruz.

 Et pour se mettre en condition avant le voyage, ou se consoler de ne pouvoir y aller, Il faudra retourner aux CD K.617:

  • Lima la Plata-Missions jésuites,
  • Vêpres de San Ignacio, Musique à la Cité des rois,
  • L'Or et l'argent du Haut-Pérou,
  • l'Opéra de San Ignacio
  • et tous les autres disques de Gabriel Garrido.

 On pourra revoir aussi Mission, le film de Roland Joffé Palme d'Or à Cannes en 1986, avec Robert De Niro et Jeremy Irons en Jésuites musiciens devenus guerriers, avec pour arrière-plan les imposantes chutes de l'Iguaçu et l'envoûtante musique d'Ennio Morricone (Laser disc PAL).

 

Du 30 avril au 11 mai 98.
S'inscrire avant le 20 février.
Renseignements :
Laurent BLAISE,
Les Chemins du Baroque,
tél. 03.87.32.14.50.


RetourLes Rendez-Vous :

PARIS
Grand Palais, jusqu'au 26 janvier :
Georges de LA TOUR

NANCY
Grand Théâtre, du 26 décembre 4 janvier :
Les Contes d'Hoffmann

SARREBRUCK
Staatstheater, 4 janvier, 19 h 30:
Hair, comédie musicale
déplacement organisé par l'Amicale du Collège La Carrière de Saint-Avold
inscription à prendre avant le 21 décembre
(renseignements : M.Guy Kundolf, tél. 03 87 91 31 34 ou Mme M-L Mangin, tél. 03 87 92 74 35).


RetourSi vous souhaitez recevoir gratuitement un bulletin dans son intégralité,
remplissez ce formulaire.

Melle Mme Mr   Nom :  prénom :

Adresse :   Code postal :

Ville :  Pays :

Vous désirez recevoir le bulletin par E-Mail par courrier

E-Mail :

Commentaires :

 


En Passant par la Lorraine logo
Retour
A.I.S.C.
20, rue Foch
57 500 Saint-Avold
tél.03.87.92.80.35.

Email : aisc@en-lorraine.com

Décembre 1997