Logo

Retour

Modifier la musique de fond :

Bach - Beethoven - Brahms - Chopin - Haendel -
Mozart - Berlioz - Tchaïkovski - Vivaldi - Ravel

Silence

En passant par la Lorraine

- Bulletin n°57 de Décembre 1997 -


Le Bulletin de l'A.I.S.C
      - Comment recevoir chez vous ce bulletin dans son intégralité -

 Au Sommaire du n°56 (Novembre 1997) :

  • Prix des lecteurs de LD PAL/NTSC


RetourCa s'éloigne et ça revient...
le DVD pour 1998

 Le DVD n'en finissait pas d'arriver. Des lecteurs Thomson et Panasonic étaient en vente dès avril 97, mais on apprend maintenant qu'ils ne sont pas conformes pour la décompression du son. La revue Contact informe les clients qui ont acquis leur lecteur à la FNAC qu'ils auront la possibilité de le changer contre un nouveau adapté aux nouvelles normes, parole de FNAC.

 Que dit Pioneer, le premier constructeur mondial de lecteurs vidéo, dont on a vu plusieurs fois la photo d'un superbe combi LD-DVD? Le tout récent catalogue "Gamme des produits Audio/Vidéo 1997-1998" ne comporte aucune annonce de lecteur DVD. Bizarre... Faudra-t-il encore attendre?

 Attendre le lecteur dit de Zone 2, seul autorisé en France, qui permettra de lire les disques destinés à l'Europe et au Japon, mais pas ceux d'Amérique du Nord, même du Canada francophone, Zone 1 interdite.

 Attendre les disques. Deux sont déjà parus en France, Microcosmos et les Enfants de Lumière. Deux réussites, mais venant d'une petite firme qui produira peu. Les majors annoncent plutôt James Bond, Vandamme, Schwartzenegger et consorts. En films, nous aurons peut-etre quand même Amadeus et Citizen Kane (enfin!). Mais quel éditeur nous offrira en DVD les laserdiscs mentionnés au fil des pages de ce bulletin, les opéras de Mozart, l'émouvant Requiem dirigé par Léonard Bernstein, la reconstitution des étonnants intermèdes de la comédie "La Pelligrina" à Florence en 1589, les passionnants documentaires sur le compositeur aveugle Joaquim Rodrigo, auteur du célébrissime Concerto d'Aranjuez, ou sur Emma Bardac, muse de Debussy et de Fauré, avec Katia et Marielle Labèque pour la partie musicale?

 Attendre sans impatience le DVD, et surtout ne pas attendre trop de ses programmes d'édition ; le laserdisc et ses milliers de titres disponibles nous suffiront encore pendant quelques années.


RetourLe Laserdisc sur le Web

40 millions d'ordinateurs, et moi et moi et moi...
  Infos, achat, échanges, courrier, etc, Internet est devenu un passage obligé pour les fans de laserdisc.
    Voici les sites les plus interessants à visiter :

  • Les Années Laser - www.annees-laser.com
    Fondé en 1990, avec maintenant 46 numéros parus, le plus beau magazine papier consacré au laserdisc est français. Editeur en 1997 du premier Guide-catalogue du Laserdisc sur CD-ROM, LES ANNEES LASER ont aussi depuis octobre 96 leur site Internet : on y consultera entre autres la rubrique L'Ecran Laser, éditeur de quelques très beau films sur laserdisc, ainsi que les adresses du LD dans le monde.
     
  • Laserviews - www.laserviews.com
    Pour tout savoir sur les prochaines sorties américaines en laserdisc et DVD, avec toutes les infos de dernière minute. Et surtout la possibilité de se connecter d'un simple clic à tous les autres sites consacrés au laserdisc. En anglais.
     
  • Cinema Laser - www.thecinemalaser.com
    Un autre magazine bourré d'informations et de liens. En anglais.
     
  • LaserRoT - www.laserrot.com
    Un fanzine en anglais, traitant du laserdisc et du DVD. On y lit des critiques de disques, des news, etc. Un calendrier des sorties mondiales (France, Allemagne, Grande-Bretagne, États-Unis, Taiwan, Hong-Kong et Japon) est prévu.
  • Quelques conseils

     Pour le novice, la solution la plus simple est de se connecter sur Laserviews ou Cinema Laser et d'aller en page Links sans avoir à recomposer des adresses parfois compliquées.

     Les francophones ou les laserdiscophiles européens choisiront alors Arioch's Laser-Disc Home Page (la french connection de Christophe Lemonnier), Leopold's Laser-disc Page (finlandais), Laserdisc Related Sites du belge Michael Scheiba, Mailing List Home Cinema de J.-Christophe Peyrard,.... La Home Cinema Home Page de Pierre Violet ("Bienvenue dans le meilleur du cinéma chez vous") est particulièrement riche en liens, classés en 6 catégories : Home Cinema Websites, On Line Shopping, Manufacturers & Organisations, Shops & Magazines, Local Links, Miscellaneous.

     On trouvera aussi quantité d'informations chez Pioneer LDCE (UK) et European LD Web Information Service.

     A noter que l'on peut se connecter sur des sites commerciaux (Ken Crane's, ... ), choisir ses disques et les commander en donnant son n° de carte de crédit. Les américains assurent que le numéro est crypté, il n'y aurait donc pas de risque de se faire pirater son compte. Méfiance quand même. En France, la cryptographie est hors la loi, les numéros apparaissent en clair et il serait très imprudent d'afficher sa carte bancaire sur le réseau.


    Retour  Les Intermèdes de "La Pellegrina" en vidéodisque
    ou le mariage d'une princesse lorraine au XVIe siècle comme si vous y étiez!

     Au moment de leur "splendeur", les cours européennes étaient animées par un certain nombre d'événements solennels, à portées politique, artistique et festive ; les couronnements et les sacres, mais aussi les noces et les funérailles, étaient l'occasion d'afficher faste et puissance. Un proverbe lorrain dit d'ailleurs qu'il était trois cérémonies magnifiques en Europe : le couronnement d'un empereur à Francfort, le sacre d'un roi de France à Reims et l'enterrement d'un duc de Lorraine à Nancy... Ce proverbe, un tant soi peu partisan, omet cependant un grand nombre d'autres événements majeurs dont la reconstitution semble rencontrer aujourd'hui l'intérêt du public.`

     Certains se sont donc essayés, avec plus ou moins de bonheur, à recréer la magnificence de l'une ou l'autre de ces cérémonies en recoupant les sources iconographiques, narratives, diplomatiques, musicales, etc. Un bel exemple d'une telle entreprise est ainsi offert par "Una stravaganza dei Medici", qui, sous forme d'un vidéogramme, présente la reconstitution musicale et scénique d'une suite d'intermèdes données en 1589 à l'occasion du mariage de Ferdinand ler de Médicis, grand-duc de Toscane, et de Christine, fille du duc Charles III de Lorraine et de Claude, elle-même fille du roi de France Henri II et de Catherine de Médicis.

     La réalisation, menée avec rigueur par Hugh Keyte, qui en expose les aspects techniques dans le livret qui accompagne le disque, et l'interprétation des Taverner Consort, Choir and Players, augmentés de quelques solistes, danseurs et comédiens, sous la direction d'Andrew Parrott, sont pour le moins très convaincantes. Quant au résultat, il est quasi idéal : le spectateur passe ainsi, aux sons d'une musique délectable et délicieusement virtuose, de tableaux en tableaux et d'univers en univers, qui ne peuvent manquer d'évoquer ceux de la peinture italienne du quattrocento, et plus particulièrement celui de Botticelli, ou encore ceux de Jérôme Bosch et des maniéristes.

    En dépit de toutes ces qualités, certains pourront être indisposés par une réalisation qui, résolument baroque, peut leur sembler totalement extérieure: la musique, faite d'un assemblage de pièces dues à différents compositeurs, peut paraître d'une virtuosité et d'une affectation excessives; les décors de ciels architecturés et de forêts arthuriennes, l'univers de syncrétisme mythologique et de symbolisme grandiloquent, les effets de machinerie, les travestissements ainsi que les couleurs acidulées des costumes, aux aspects parfois doucement provocateurs, peuvent en agacer plus d'un.

     Ceux qui auront fait l'effort cependant d'entrer dans cet univers fabuleux, ou qui le goûteront naturellement, toucheront du doigt l'esprit de la fin du XVIe siècle et connaîtront là une heure du plus voluptueux des vertiges.

    Mathias Auclair


    RetourLa vie de l'A.I.S.C :

    2 octobre à Forbach

     Dans la continuation du Salon du CD-ROM médical du mois de mars, 43 personnes étaient présentes au Centre de Congrès du Burghof pour cette réunion "spéciale Internet" de l'AISC, qui recevait ses amis de l'Association pour le Développement de l'information Médicale et du Colloque Médical de Freyming-Merlebach.

     Il s'agissait de fêter la naissance du site de l'AISC, et pour beaucoup, de voir enfin "comment ça marche". Jean-Jacques Erbstein, dynamique Président de l'ADIM, nous a parlé d'un sujet qu'il connait sur le bout des touches de son clavier, aussi bien en tant que surfeur que créateur de pages Web.

     Pour les travaux pratiques, deux Mac étaient connectés en permanence, et tout a fonctionné parfaitement !

     Les pages touristico-culturelles d'En passant par la Lorraine ont été explorées et appréciées ; les plus débrouillards y ont même réussi à trouver des liens vers l'Allemagne de Claudia Schiffer... Une question quand même : comment certains membres de l'AISC ont-ils pu prendre d'autres engagements pour cette date du 2 octobre annoncée depuis juillet?

     Internautes, l'AISC attend vos commentaires
    sur son mail
    aisc@en-lorraine.com

    Nouveaux membres :

    Gérald VERNHES de Longeville-lès-Metz
    a signé comme titulaire


    Jean WERTHEIMER de Forbach
    devient sympathisant

    Changement de catégorie:

    Titulaires depuis 1992,

    Francis DAVID de Montigny-lès-Metz
    JACQUES DESFOSSEZ parti en Bretagne

    deviennent sympathisants


    RetourLes Rendez-Vous :

    SARREBRUCK
    Museum, jusqu'au 23 novembre : L'art du dessin en Toscane
    ou "Le siècle de Michel-Ange", 120 dessins prêtés par 30 des plus grands musées du monde.
      Pour qui voudrait en voir encore plus, les CD-ROM suivants sont vivement conseillés :
        - Michel-Ange, sculptures et peintures (Montparnasse Multimédia, 1995)
        - Le musée des Offices (Alsyd, 1996, PC),
        - Florence, Voyage dans la Renaissance italienne du XVe siècle (Ellipses, 1996).
      Et pour rester dans la Florence baroque, une étonnante réalisation en vidéodisques:
        - Una Stravaganza dei Medici : les intermèdes florentins de 1589 (EMI)
            
    voir l'article de Mathias AUCLAIR

    Dessin
    "Trois hommes debout en groupe"
    de Michel-Ange
    Graphische Sammlung Albertina, Vienne

    STRASBOURG
    Théâtre de l'Opéra, du 2 au 10 novembre à 20 heures : L'Enlèvement au Sérail
    Singspiel en allemand de Mozart : une très belle distribution, avec Rosa Mannion, Patricia Petitbon, Ian Bostridge, Les Arts Florissants, sous la direction e William Christie.

    FREYMING-MERLEBACH
    Eglise Saint-Maurice, 14 novembre à 20h30 : Requiem de Mozart
    Solistes, choeur et orchestre de la Sarre, direction Bernhard Leonardy.

    FORBACH
    Centre Culturel et Burghof, 14 et 15 novembre : RV Musique nouvelle
    Guy Reibel et son noun-vel équipement électroacoustique, Pierre-Laurent Aimard (piano), Iannis Xenakis, Claude Helffer (piano), Orchestre de la Radio de Sarrebrück.

    METZ
    Arsenal, 16 novembre à 16h: Katia et Marielle LABEQUE
    Duo de piano Bach, Mozart, Debussy, Ravel.

    STRASBOURG
    Salle Erasme, 19 novembre, 20h30 : Pepe ROMERO, guitare
    American Sinfonietta, direction Michael Palmer : Mendelssohn, Beethoven, Rodrigo (Concert d'Aranjuez). Le plus populaire des concertos du XXe siècle, par le guitariste que le compositeur considérait comme son propre fils.

    HOMBOURG-HAUT
    Collégiale Saint-Etienne, 30 novembre, 17h : Concert
    "Hommage à Franz SCHUBERT, Johannes BRAHMS et Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY",
    avec le Choeur d'Hommes de Hombourg-Haut et l'Ensemble Vocal du Conservatoire de Sarreguemines dirigés par Alfred Schmidt.

    SARREBRUCK
    Staatstheater, 7 décembre, 14h30 : La Flûte enchantée, de Mozart


    RetourSi vous souhaitez recevoir gratuitement un bulletin dans son intégralité,
    remplissez ce formulaire.

    Melle Mme Mr   Nom :  prénom :

    Adresse :   Code postal :

    Ville :  Pays :

    Vous désirez recevoir le bulletin par E-Mail par courrier

    E-Mail :

    Commentaires :

     


    En Passant par la Lorraine logo
    Retour
    A.I.S.C.
    20, rue Foch
    57 500 Saint-Avold
    tél.03.87.92.80.35.

    Email : aisc@en-lorraine.com


    © A.I.S.C
    Novembre 1997