"TELE-RELIQUAIRE" Voir la photo de l'oeuvre...

Face à une aire de stationnement, un des symboles de notre temps, une télévision en pierre est posée. C'est une télé à l'image immobile, elle représente l'univers ronflant d'une réalité qui se dit en mouvement. Jusque dans la forêt, celle-ci est présente. Elle nous poursuit avec ses antennes qui défient les distances et les lieux. Si nous nous appronchons, nous observons, sous cette boîte à clichés minérale, une seconde plus transparente; un reliquaire, le coffret où se trouve un crâne de cerf en pierre, qui n'a jamais vécu. C'est une métaphore étonnante de nos temps modernes. On observe une créature désincarnée en quoi nous pouvons voir une sorte de postulat: "les médias incarnent un univers en os où la chair est rongée". Une représentation bestiale d'une transmission plutôt brusque, voire brutale des réalités humaines. Nous sommes les témoins d'un affrontement entre une communication spectacle, envahissante à laquelle peu résistent, et un environnement passif, fragile qui permet cette irruption sans la moindre résistance.
"TELE-RELIQUAIRE" est un manifeste en pierre sur l'ambiguïté entre l'ordre humain contemporain et l'amour envers la nature. L'objet exposé montre principalement le monde moderne dans l'impasse. Pourtant si nous nous donnons un peu de mal, cette expérience nous amènera à réconcilier le monde moderne et son environnement (la culture scientifique et les désirs humains), afin de rendre efficace l'idée d'une planète irremplaçable.
Patricia Tolentino.

                                                                                 retour.gif (3633 octets)