"APRES LE VENT"

Photo de l'oeuvre retour

Entre la forêt et l'araignée il y a une histoire connue. C'est un lieu ou la vie de l'arachnide à toujours été libre et présente, dans un milieu de puissants géants qui lui sont favorables. Passés les tempêtes, les incendies et l'abattages des arbres, l'araignée est la première à s'installer. "APRES LE VENT " représente le lendemain d'un cataclysme, et comment le présence de cet animal, nous affirme la persistance de la vie, la constance du plus fragile. De nouveaux invités prennent la place laissée vide. La fin d'une existance appelle l'apparition d'une nouvelle vie, pleine d'initiatives, tissant de tous côtés de nouveau desseins. Un paysage renaît, la lumière se fait malgré les ruptures et les débris.

L'araignée est un travailleur solitaire. L'agitation de ses huit membres répond à une volonté incessante de tisser autour d'elle, pour quadriller l'air et capter dans ses mailles les principes vitaux. Ces toiles montrent la vigueur et la persévérance de l'être que l'on croit vulnérable tant il est peu visible. Les arbres, ces colosses, nous donnent une impression d'invincibilité; cependant ils peuvent se rompre et disparaître. Par contre, les araignées de forêt ont une vie infinie. Elles tisseront sans fin les soieries de leur oeuvre, délicate et obstinée. "APRES LE VENT" est un témoignage inébranlable, une preuve que tout est à faire ou à refaire, malgré les bourrasque et les terribles génies, présents et à venir.

Patricia Tolentino.